LIVRE LIBRE – GILBERT COLLARD / MAJID OUKACHA : IL ÉTAIT UNE FOIS L’ISLAM

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. MALAUZAT dit :

    Monsieur Collard,
    Une religion ou une idéologie n’est et ne peut être que se qu’en faisait son fondateur , l’interprétation des textes qui va à l’encontre des actes du fondateur , n’est qu’une falsification de sa pensée…
    l’Islam avait pour fondateur un prophète qui a imposé son idéologie dans une conquête sabre à sa main où il égorgeait lui même les vaincus( jusqu’à neuf cents juifs dans la même journée, si on en croit les écritures saintes) , pour constituer une théocratie totalitaire où il faisait tuer ses opposants et les homes des femmes qu’il convoitait , imposant des lois discriminantes aux non-musulmans tout en proclamant pas de contrainte en religion….
    Aucune réforme démocratique de cette idéologie n’est possible sans l’anéantir, car les adeptes pourront toujours se revendiquer des actes violents de leur Prophète.
    C’est toute la différence entre une idéologie violente structurellement , du fait des actes de son fondateur , et une violence conjoncturelle du fait du comportement d’adeptes d’une idéologie qui agissent contrairement aux actes du fondateur , comme dans les dérives du Christianisme et du Bouddhisme ….
    Rien de bon ne sortir de l’Islam sans s’en écarter , et voilà pourquoi seules des dictatures peuvent contrer cette idéologie intrinsèquement théocratique ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *