Communiqué de Gilbert Collard sur le mariage pour tous

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. nau jean-michel dit :

    Moi, ce qui me fait un peu flipper, c’est que les « profs zélateurs » apprennent aux mômes qu’on ne dit pas « papa ou maman », mais « parent n°1 ou n°2 »
    C’est une image exagérée, mais
    une dérive possible, voire probable. J’en ai connu de bien capable…

  2. Schaeffer dit :

    Monsieur le député,

    Mes amis et moi-même, ainsi que bon nombre de nos concitoyens, suivons avec intérêt les projets de loi gouvernementaux ainsi que vos débats à l’Assemblée nationale.

    Nous avons ainsi noté que depuis le début de cette nouvelle législature, vous avez fortement prélevé les « riches », comme prévu par le programme du Président, tout en n’épargnant pas ceux qui le sont moins (fiscalisation des heures supplémentaires, forte taxation des participations aux bénéfices de l’entreprise…).

    Vous avez voté contre un projet de réduction des avantages acquis catégoriels de certains statuts particuliers, qui aurait pu induire une baisse de nos factures de gaz et d’électricité, même si cela n’aurait pas permis, même aux plus défavorisés, d’obtenir le prix du KW/h, ridiculement bas, payé par les « électriciens ».

    Vous utilisez bon nombre de slogans, comme moralisation de la vie politique, Etat de droits… Mais notre attention a surtout été fortement retenue avec les actuels débats sur le mariage pour tous, largement dominé par l’argument princeps d’égalité des droits pour tous.

    Si donc, comme prévisible, cette loi était votée, pourrons-nous, dans la foulée, selon ce même principe d’égalité des droits pour tous, attendre de votre part, une uniformisation des droits en termes de nombre de jours de carence et en termes de calcul de la retraite sur les 25 meilleures années, entre public et privé ? Car actuellement qu’y a-t-il de plus inégalitaire, que cette différence catégorielle ?

    Si donc, comme prévisible, cette loi était votée, pourrons-nous, dans la foulée, selon ce même principe d’égalité des droits pour tous ainsi que dans un souci de moralisation de la vie politique, attendre de votre part, une uniformisation rendant obligatoire les justificatifs de dépenses des élus, comme le fisc l’exige pour tout employé, pour tout cadre, pour tout chef d’entreprise ou même, pour tout contribuable ?

    Nous n’attendons pas de votre part, la moindre réponse épistolaire, mais simplement une attitude de législateur intelligent ou sensé, raisonnant en termes d’intérêt général plus qu’en termes de défenses d’intérêts particuliers. Nous attendons de réelles réformes structurelles, à moins que, de par votre origine quasiment exclusive de la fonction publique et sans en avoir démissionné, il nous faille voir là, qu’une autre forme de « conflit d’intérêts », lorsque vous votez la partie « fonctionnement » du budget de l’Etat… Ce qui ne serait guère compatible avec une moralisation de la vie politique !

    Il va de soi, que nos choix lors les prochaines consultations électorales, seront déterminés non par vos slogans, non par vos belles paroles, mais par vos actes.

    Cordialement

  3. LAROCQUE dit :

    la loi autorisant le mariage entre personnes du même sexe que l’on appelerait « pacte Civil » pour obtenir les meme droits (succession etc protection de l’autre )ne me gene pas .
    Mais l’adoption pas question !!
    cela devrait déja etre interdit au personne seul alors les personnes de meme sexe NON !!.C’est faire preuve de beaucoup d’egoisme,car on ne prend pas en compte l’enfant qui lui me parait le 1er interressé !!.
    Bien sur je suis aussis contre La PMA GPA.

  4. isidore dit :

    bonjour,
    une famille avec deux personnes de meme sex et un ou des enfants, dépent forcemment d’un couple hétérosexuel,où est légalitée? Mais ce qui me dérange le plus,c’est qu’elles deviennent donc des familles virtuelles et j’aimerai que nos sociétés remettent les pieds sur terre.

  5. Albert dit :

    Bonjour,
    Ce que je constate c’est que si mon père c’était marié avec un homme, je ne serais pas la pour écrire ce commentaire. Qu’en pensent ces « élus » qui ont permis cette loi? Où est l’équilibre d’un enfant adopté par un couple homosexuel?
    Albert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *