Jean Goychman – Réchauffement climatique : un mensonge planétaire pour un impôt mondial

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Bel-Air dit :

    Toujours le même système le mensonge pour récolter ou imposer encore et encore
    Les citoyens et donc confisquer encore une partie de leur pouvoir vers le servage
    Du 21e siècle. Nous contrôler de plus en plus sous des prétextes les plus divers
    Contrôler le net qui échappe au politique. Mentir et nous réduire le plus possible a rien
    Jusqu a quand? Les peuples sont trop passifs et acceptants quand vont ils ouvrir les
    Yeux mais pour cela il faudrait qu ils puissent lire qu ils ne soient pas pris dans l engrenage du quotidien pour sa survie et celle des siens ??!!

  2. Pier dit :

    Une réflexion de vieux collégiens le  » dioxyde de carbone » ou CO² de serait plus un gaz lourd ?
    Il planerait sur no tête comme le couvercle d’une casserole ? Les lois de la physique aurait donc changer à l’insu de mon plein grès, et bien on arrête pas le progrès au ministère de l’éducation national enfin c’est peut être une erreur de traduction ayant appris a lire de droite à gauche on a tendance a s’égaré ne pensez vous pas Madame la Ministre ?

  3. patbil dit :

    Ouf, me voilà soulagé de savoir que tout cela n’est qu’histoire de pognon et de taxation …. et que finalement, il n’y a pas de réchauffement climatique … c’est bien cela qu’il faut comprendre, hein ? C’est vrai qu’étant gosse, quand j’allais à la Toussaint fleurir les tombes avec mes parents, c’était une vraie hantise pour moi, car j’étais frigorifié. Cette année j’y suis allé en tee shirt. Et puis heureusement que tout cela n’est qu’un vaste complot, car vous imaginez sinon ? toujours plus d’êtres humains qui consomment toujours plus, polluent toujours plus, plus d’autos, plus de cheminées, plus de déchets, plus de pillage des matières premières …. alors si au travers de leurs comportements, les êtres humains étaient un peu responsable de cela, vous imaginez la catastrophe à terme ? alors c’est pour ça, je préfère savoir que je ne suis ni coupable ni responsable de quoi que ce soit et continuer à consommer et polluer sans avoir à me poser de questions ….

    • kleinlogel dit :

      Personne ne met en doute le rechauffement de la planete, au moins jusqu’a la fin du siecle dernier, ni que la planète c’est toujours réchauffé et refroidit, au fil des siecles. Ce qui est douteux est que ce rechauffement du 20eme soit anthropique.

  4. Quand la bêtise est humaine …

    Elle s’appelle Vincent Courtillot …

  5. Constant dit :

    Hello! Je vis au Québec. L’anecdote, l’hiver dernier, alors que partout sur la planète on brisait tous les record de chaleur, nous avons eu droit, nous, a une des plus froide et difficile saison, historiquement. Deux mois durant le mercure n’a grimpé des bas-fonds empilant les moins 20c et plus de moins encore! (un creux historique du courant jet) Cet année, c’est tout le contraire! Il a fait plus 17c la veille de Noel! Les écureuils sont obese a force de trouver pitance partout car il n’y a pas de neige et pas deux jours de gel de suite! Nous somme le 27 déc.. auj. et nous venons de voir la premiere neige de l’hiver tomber! Je suis persuadé que s’il y a réchauffement climatique, il faut impérativement regarder vers le soleil qui est le vrai facteur dominant tous les autres. Le co2 ne représente qu’un minime composant de l’atmosphere et il très juste que les courbes de pourcentage de ce gaz ne correspondent pas du tout au courbe des températures enregistrées. Conclusions? Tout cet émoi n’est qu’opération sous fausse bannières avec taxes a la clef pour le plus grand bonheur des parlementaire et des mieux nantis de ce monde, ya-rien-de-trop-beau. Profitons bien de cette chaleur, youppie et tralala pour nous, et dormons bien calmement tant qu’on nous laissera un lit. Le but ultime c’est bien de nous gorger de craintes et de prendre nos dernières possessions. Bonne Année a tous et toutes !!!

    • guillaume dit :

      Bonjour Constant et autres :
      Pour en finir avec la crétinerie ambiante qui frôle le Q.I de -50.
      Voici un courrier interne :
      Pour repondre a ta question sur les chercheurs anglophones qui semblent tous d’accord pour dire que le 5e rapport du GIEC d’octobre 2014 donne des niveaux de risques insuffisants pour le changement climatique, rechauffement, montee du niveau de la mer, secheresse et vents violents, voici une liste succincte de scientifiques que l’on peut consulter sur YouTube ou sur les TED et bien d’autres forums :

      James HANSEN, ex-directeur du Goddard Center de la NASA, maintenant a Colombia University, New York ; il est connu pour avoir lance l’alerte en 1985 sur les concentrations de CO2 dans l’atmosphere ; il vient de publier l’article d’octobre 2015 dans Proceedings of the National Siences Academy des Etats-Unis avec une soixantaine d’autres chercheurs annoncant un risque probable de 9 a 10 metres a 2100, article mentionne par CF Boudouresque le 17 octobre. Cette estimation de risque est fondee sur une etude de la deglaciation penultieme pendant l’ere Eemienne il y a 130 a 135 000 ans.

      Paul BECKWITH, climatologue a Ottawa University, Canada, qui annonce que le dereglement climatique est evident dans l’Arctique. Voir son documentaire « Pacific Ocean blow torch ». Il a estime une montee du niveau de la mer de 7 metres d’ici a 2075, estimation fondee sur les mesures de fonte des glaces terrestres pendant les dernieres 5 decennies: le rythme de fonte double tous les 7 ans et si ce rythme ne s’accelere pas on peut estimer la quantite d’eau qui sera ajoutee aux oceans.

      Peter WADHAMS, physiciste des oceans, annoncait en 2013 que la disparition de la banquise arctique estivale prevue pour la fin du 21eme siecle est en fait sur le point de se produire en 2015 ou 2016 et que les reserves d’hydrate de methane des marges oceaniques arctiques sont en degel et emettent pres de 100 fois plus dans l’atmosphere qu’il y a 10 ans.

      Richard ALLEY et David POLLARD, giaciologues a Pensylvanya State University, ont annonce en 2014 l’effondrement imminent des glaciers de l’Antarctique Ouest et ont explicite le mecanisme d’effondrement.

      John ENGLANDER, ex-directeur de la Fondation Cousteau, oceanologue.

      Bill McKIBBEN, ingenieur, fondateur et president de 350.org.

      Guy McPherson, climatologue, Arizona University.

      Voila pour commencer. Comme je te disais, le GIEC n’a pas pu prendre en compte les recentes annonces sur le methane de l’Arctique et sur les glaciers de l’Antarctique Ouest qui ont ete faite fin 2014 et en 2015, alors que les etudes utilisees par le GIEC remonte a mi-2013.

      ( J’ai aidé une association pour un projet de ville nouvelle comprenant la montée des eaux, et j’ai pu effectué un travail de recherche, il est toujours si facile au commun des mortels de se dé-responsabiliser … )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *