Gilbert Collard intervient en faveur des anciens militaires ayant servi les forces françaises en Allemagne

Vous aimerez aussi...

129 réponses

  1. regge dit :

    Merci a vous ,Mr G.Collard .FFA offenburg 11 RA 1984 .1985

  2. bruno dit :

    merci maitre de penser a nous , de 1983 a 1990 a Mullheim et toute les semaines apprendre le matériel de la 4 ième armée populaire tchèque notre adversaire éventuel !

  3. Chem dit :

    Merci Monsieur Collard.
    Par contre, j’ai un gros doute pour la suite.
    L’Umps n’a rien a faire de nous… Mais c’est bien d’avoir essayé…

  4. PERROTTET Albert dit :

    Merci Maitre d’avoir une pensée patriote envers nous militaire qui avons et aurait donné leur vie pour la France.
    de 1962 comme appelé 62/2B à 1972 comme rengagé

  5. bob dit :

    Merci maitre de penser aux anciens des FFA. Ne nous laisser pas tomber nous comptons sur vous.
    Proverbe: Qui ose, gagne!
    Alors avec vous nous gagnerons.
    FFA. Villingen 1982/1983

  6. berth dit :

    bonjour Maitre,
    Merci de penser aux anciens des FFA. Nous comptons sur vous pour faire avancer le dossier.
    Devise: Qui ose,gagne! Avec vous nous gagnerons.
    Villingen 1982/1983. FFA 19é GC
    Cordialement

  7. Georges PAGE dit :

    Bonjour, Votre attention S.V.P.: L’insigne officiel des T.O.A. n’est pas celui que vous montrez : L’officiel comporte la mention TOA sur une épée verticale bleue, dans une Croix de Lorraine argent, disloquant une croix gammée noire, sur fond rouge.

  8. Bilhaut dominique dit :

    Merci Mr Collard de penser à nous les anciens FFA
    Breisach am rhein 1980-1986

  9. Bilhaut dominique dit :

    Merci Maitre Collard de penser aux anciens des FFA
    Breisach 1980 à 1986

  10. garnier dit :

    Merci maitre Collard je suis ancien des f f a 68 2b a Reutlingen dans le 2eme cuirassier 5eme db 4eme escadron pensez a nous

  11. MAURICE joel dit :

    Merci Monsieur de pensé a nous le cuivre des médailles coute cher mais notre peau pas un euro sa chipote alors qu’il donne la légion donneur a des chanteurs .Merci encore j’ai servi la France ho 110 ri

  12. garnier dit :

    Je tiens a remercier maitre Collard de s’occuper de nous car après nos anciens de 14 18 de 39 .45 de l’Indochine de l’Algérie qui vat honorer tous ces combattants et qui vzt s’en rappeler ??il faut jamais les oublier si nous sommes libre c’est grâce a eu donc respect pas grâce a certains du gouvernement

  13. francky dit :

    Merci Mr COLLARD, mais encore une fois toujours la même réponse…..une agrafe sur la médaille de la défense nationale et encore pour ceux ayant servi après 1981…les autres ceux ayant servi réellement durant la guerre froide et bien rien….!!! Il faudrait changer les réponses :
    une médaille commémorative ou un insigne portable pour tous les militaires ayant servi en Allemagne entre 1945 à 1991 serait juste et
    récompenserait ainsi toutes les générations ayant servi dans ce pays durant la période dite de la guerre froide.

    • SALUAUX Xavier dit :

      Bonjour Maître, Bonjour Messieurs. Je suis tout à fait d’accord avec vous. J’ai servi au 34 RA à Constance classe 75/02 . En 1975 n’existait pas la médaille de la défense Nationale. J’espère qu’un jour cet oubli sera réparé.

  14. REYNAUD dit :

    Bien essayé Me Collard mais sans succès. J’ai servi à la 3ème brigade mécanisée en 1969 et 1970. En plus de la menace venant de l’est il fallait prendre en compte les menaces de la bande à Baader et monter des embuscades de nuit près du dépôt de munitions etc…
    Un petit insigne serait de nature à redonner le moral à un grand nombre de français qui ont servi dans les FFA durant cette période.

  15. zuchold jean-pierre dit :

    je suis porte drapeaux pour les anciens des ffa et autriche et je porte avec fierte la medaille commemorative de la federation a droite pour les faire reagir et beaucoup ne comprenne pas aujourd huit quil ni a toujour pas de reconnaissance

  16. rengear dit :

    En Allemagne de 1980 à 1987, dans une unité de circulation routière, à surveiller la « M.M.S.L. » (Mission Militaire Soviétique de Liaison) stationnée à Baden Baden. Merci pour cette proposition

  17. lagarde dit :

    PIERRE en allemagne de 04 1972 au 1er cuirassier a saint vendel (jeux olympique a munich des norts 1972) caserne en alerte de depart pour la guerre septembre 1972 (6 mois la guille)

  18. lagarde dit :

    en allemagne de 1972a1973 au 1er cuirassier à saint vendel classe 04 1972 (jeux olympique à munich des morts en 1972 septembre ) caserne en alerte de depart ( moi 6 mois la guille ) vive les bleu

  19. rabia paul dit :

    Médaille de défense du 1er septembre 1981 mais moi j etais à Tubingen puis à
    Landau au 5 ème ras du contingent 77/10 donc à l époque de la bande à
    Badeer j’avais été souvent mis en alerte et j’avais souvent patrouille avec le
    pm mat 49 avec 4 chargeur de 32 cartouches de 9mm on nous rabâcher d’être vigilant
    pourtant ce qui comme moi on fait leurs services militaires entre 1975 et 1980 il n’y a rien circuler une foi de plus des politiciens incompétents à quoi servent les secrétaires d état comme aux anciens combattants.

  20. rabia paul dit :

    Contingent 77/10 une foi de plus au mauvais moment pourtant c’était l’époque de la bande à Badeer

  21. TELLAROLI Claude dit :

    Merci Maître pour votre intervention que je découvre aujourd’hui même.
    J’ai servi pendant 8 années à la MMFL (Mission Militaire Française de Liaison près le Haut Commandement Soviétique en Allemagne à Potsdam) de 1974 à 1978 et de 1983 à 1987 en qualité de sous-officier « Observateur » et participé à de nombreuses missions opérationnelles au sol et en vol sur ce territoire hostile qu’était l’Allemagne de l’Est à l’époque. Un ami (l ‘Adjudant-chef Philippe Mariotti), a été tué en service commandé à Lettin Halle – RDA le 22 mars 1984 sur ordre de la STASI. A cette époque là, « ON » nous avait demandé de ne pas faire de vagues sur cet assassinat appelé officiellement INCIDENT. Ca ne fera pas revenir notre Ami mais il a été fait Chevalier de la Légion d’Honneur.
    Mes camarades missionnaires et moi-même avons reçu « l’honorable » Médaille de la Défense Nationale avec agrafe FFA. Quelle superbe reconnaissance.!!!
    En juillet 2010, Hubert Falco, Secrétaire d’Etat à la Défense avait déjà donné la même réponse à la lettre que lui avait adressé un élu de la République, Officier de réserve et ancien membre de la MMFL,
    Merci de remettre cette demande sur l’ouvrage et puissiez vous un jour réussir à faire modifier la Loi du 4 janvier 1993.
    Bien respectueusement.

    • suchet guy dit :

      bonjour mr TELLAROLI j ai moi même servit au 11eme chasseurs de berlin de 83 a85 et était donc présent lors de « l accident » de MARIOTTI en mars 84,et que dire de ce soldat américain qui lui s est prit une balle en pleine tête le long du mur par un vopo sur un mirador,et j en passe d autres!!!!!!!!!!en 84 aussi l attentat a la maison de la françe a berlin .et la menace soviétique omniprésente.cordialement a vous

  22. SCOURZIC ALAIN dit :

    merci Monsieur Collard député , nous comptons sur votre intervention auprès du gouvernement , afin que que tous les militaires ayant servie en ALLEMAGNE conflit la guerre froide soit reconnus à mème titre que les militaires des états unis . PUPILLE DE LA NATION -ORPHELIN DE GUERRE de la marine 39 – 45 , ayant un frère plus ancien de 10 ans étant également dans la marine, avoir demandé la marine pour affectation et ma désignation fut le 302 eme groupe d’artillerie nucléaire stationné à RADOLFZEL pour la période de mai 1661 a u 10 janvier 1663 , alors que pupille de la nation et orphelin de guerre étaient exempté de service de service militaire, Nous vous serions tout simplement reconnaissant qu’ il nous soit remis une médaille commémorative ,qui représenterait la reconnaissance de l’état .
    Alain Scourzic ancien vice président A N PNOGD et administrateur de l’ O N A C V G du MORBIHAN .

  23. ALESSANDRA dit :

    officier du Service de Santé à Berlin en 1981 et 1982 . On avait été mis en alerte lors du putsch militaire en Pologne . Mais bon , cette guerre était froide paraît-il…

  24. Bonjour,
    N’oublions pas les milliers d’Appelés du Contingent ou Militaires Engagés, qui étaient aux premières loges à Berlin de 1945 à 1990, les F.F.B. De même pour ceux qui sont restés quelques années de plus (1990-1994) dans un contexte, certes différent mais néanmoins utile, Les F.F.S.B.
    Jacques Cuvelier
    Président de l’A.A.A.F.F.B.
    (Association des Anciens et des Amis des Forces Françaises à Berlin )

  25. BESSON Christian dit :

    Simple soldat du 11 regiments de chasseur de octobre 80 a septembre 81 a BERLIN

  26. bouthors dany dit :

    je soutiens , 82/08 11e RCH

  27. laurette dit :

    Merci de votre entreprise « ardue » Me Collard , surtout pour les camarades oubliés de la chancellerie . Après tout l’Armée à toujours été la dernière roue du carrosse .
    Le T.R.N. , est plus important que la def nat : il ouvre droit à la carte du combattant (donc sa pension après 65 ans) et la croix du combattant .
    (entre nous la def nat , était appelée « médaille en chocolat » et certaines personnes se la sont vue retirée comme sanctions diciplinaire .
    Bien qu’ayant éffectué 15 ans au sein de la Légion Etrangère , à l’issue de mon service national au 46ème R.I. à Berlin je peux confirmé que pour des unités composée d’appelés l’entraînement était digne des unités actuelles qui vont en Opex (et les personnels ne rechignaient pas à la tâche , j’ai vus des appelés plus braves que certains T.A.P. , Coloniaux ou Légionnaires . Quant à la « future » agraphe F.F.A. , désolé plus de place .
    Pour résumer , les personnes pour qui je vote (depuis mes 18 ans) sont les seules à être « opérationnelles » ; continuez votre combat Me Collard , il n’est pas vain et vous avez du monde derrière vous !!!

  28. lelievre dit :

    Également en service en Allemagne en 1972 au 43 ème rima à offenburg un peloton à effectué la mission de surveillance à la prison de landau et au mur de Berlin je pense qu effectivement une reconnaissance vaudrait mieux que de beaux discours et puis après tout être en Allemagne et navoir pu avoir que trois ppermissions alors que d autre étant restes en France pour y effectué leur service militaire il ont du avoir plus de possibilités d aller voir leur famille plus souvent

  29. benhaoues dit :

    bonjour mes chers frères d’arme je suis un ancien militaire durant l’année 1956 jusqu’au 1958 j’ai servi vingt huit mois en Allemagne j’étais muté du centre d’instruction de teleghma département de con tantine en Algérie directement j’ai débarqué a Marseille et e Marseille ver baden baden , koblenz , et la caserne de trêves( trier) a la 148 eme bataillons de forces francaises en allemagne de transmissions sous commandement du commandant pharaboz , vous voyez quel trajet et distance de l’Algérie j’ai traversé la mer méditerranée, puis la France , vers l’Allemagne ,tout ça pour rien même pas une reconnaissance de l’état a notre sacrifices pour les dangers et les risques qui nous vivions en face l’ennemi c’est une mission en extérieur. cordialement benhaoues bachir de l’algerie

  30. francky dit :

    bonjour monsieur Collard et bonjour à tous, deuxième message sur ce sujet. A compter de cette année, tous les militaires ayant effectués 120 jours d’Opex se verront attribuer la croix du combattant (unité combattante ou pas). Une agrafe spécifique « attentat 2015 » a été créée pour la médaille de la sécurité intérieure. Une médaille spécifique (médaille d’or de la défense nationale avec une agrafe de sous-marin) a été créée pour récompenser les sous-mariniers. Mais dès que nous parlons des anciens des FFA……rien n’est prévu et rien ne semble être prévu à moyen terme pour eux. !!! Animateur JDC (journée défense citoyenneté) on explique aux jeunes que la menace sur notre pays ayant cessée après la guerre froide, nous sommes passés à une armée professionnelle……….Quelle récompense pour ceux ayant servi durant cette période ??? L’Etat français reconnaît la guerre froide mais ne souhaite toujours pas attribuer une décoration…..
    Merci à vous.

  31. LAMBERT Luc dit :

    Bonjour Maître , Merci de bien vouloir vous insérer dans cette  » bataille  » . Pour les F.F.A. la réponse est : mais en 1981 il y a eu les décorations HERNU pour ceux qui ,plus âgés, sont passés avant PAS DE CHANCE. C’est comparable à l’attribution de la campagne double pour les événements d’algérie la guerre a débuté en octobre 1999. Pour ceux qui ,plus âgés, sont partis à la retraite avant : PAS DE CHANCE. Les  » braves  » ministres de la défense ont coincé le dossier pendant ,environ, cinq ans pour obtenir que moins de dix anciens combattants ( aucun militaire de carrière ) reçoivent quelques miettes. Et tout cela pour faire plaisir à des porteurs de valises ou gauchistes de même valeur.Courage Maître ce n’est pas terminé

  32. BEAUVOIS Christophe dit :

    Bonjour Maître COLLARD, nous attendons juste une petite preuve de reconnaissance comme beaucoup d’anciens ayant servi aux FFA, j’apporte mon soutien , j’y ai servi qu’un an (de décembre 1979 à novembre 1980) comme appelé du contingent de la classe 1979/12 au 2 éme Groupe de Chasseurs à Neustadt an der Weinstrasse , nous étions jeunes et fiers de représenter la France., j’avais 18 ans .. que de bons souvenirs !!!!!!! je porte toujours l’uniforme et je suis toujours aussi fier de servir mon pays !!
    Cordialement

  33. HANSER dit :

    Merci Maître COLLARD FFA de fevrier 1988 a Janvier 1989 Classe 2 eme RC Reutlingen et affectée a la 32 eme Section d’Infirmier Militaire Buhl Baden il serais temps que la France reconnaisse notre implication durant la Guerre Froide comme les autres Pays qui on participer a la protection de la paix.

  34. Wattmil dit :

    Merci Maitre COLLARD d’avoir une pensée pour nous et surtout d’essayer de faire reconnaitre « ceux des FFA » car j’estime que nous devons avoir une reconnaissance autre que celle d’une seule agrafe « Forces Françaises en Allemagne » sur la médaille de la Défense Nationale, qui, finalement correspond plus à une appartenance telle qu’une « arme » qu’une reconnaissance de la nation.
    C’est pourquoi, je suis favorable à la création d’une vraie reconnaissance sous forme d’une médaille bien spécifique sur cette période (pour ma part de 1981 à 1989 au 11eRA à Offenbourg). En effet, pendant que nous étudions l’ennemi de l’Est et que nous avions nos tubes (canons) face à l’Est, nous voyions nos camarades de la FAR partir en OPEX (qui avaient un autre nom à l’époque…).
    Bref, j’espère qu’un jour nous aurons la bonne surprise d’avoir une reconnaiss

  35. Clairbaux dit :

    merci maître Collard je suis ancien FFA 51 RA 1980

  36. DELOOF dit :

    Bonjour monsieur le Député. Il existe déjà une médaille concernant les anciens des FFA. C’est la médaille de Rhénanie-Rhur-Tyrol. Mais elle n’est pas reconnue par la chancellerie donc pas officielle. J’ai passé 24 ans aux FFA dont 6 ans au sein de la BFA

  37. Hammiche Sylvia dit :

    Chère Monsieur Collard,
    Avez-vous reçu mon message???
    Sylvia Hammiche

  38. Chère Monsieur Collard,
    J’ai eu le courage de vous informer des événements qui se déroulaient pour nous les enfants de parents ffa dans les écoles; quelle HORREUR.
    Aidez- moi je vous prie de retrouver ma dignité…
    Respectueusement

  39. Mon Papa était Adjudant-chef à l’armée de terre à Kehl-sundheim et c’est à cet endroit que son pauvre cœur à failli, il en est mort, il est parti, Dieu a du l’appeler et ma Maman et nous 4 Enfants…
    L’armée nous as laissée tomber et depuis…et depuis… Rien

  40. Marco MELONI dit :

    Je remercie ceux qui cultivent le souvenir des Forces Françaises en Allemagne, qui ont assuré le maintien de la paix.

    Autrefois, se lisaient sur le visage de certains appelés du contingent, la peur de devoir effectuer leur service national outre Rhin; surtout lorsqu’il s’agissait de militaires originaires du sud de la France ou des départements d’outre-mer.

    Je salue tous les anciens du 5 ème RC à Kaiserslautern (Royal Pologne).

    Deux agrafes, « Forces Françaises en Allemagne » et « Arme blindée », sur ma vieille médaille de la défense nationale, me rappellent toujours cette époque (1989-91).

  41. HUBERT dit :

    Merci Maitre pour cette reconnaissance envers les FFA… même si l’état n’a guère d’estime pour nous, recevez mes sincères salutations de la part d’un Ancien FFA , stationné à Neustadt an der Weinstraße au 2 ième GC , 4 ième escadron, peloton commandement classe 79/12. bien à vous.

  42. PHILIPPE dit :

    merci monsieur collard de pensé aux anciens militaires des ffa nous comptons beaucoup sur vous A TRÊVE EN 1978/79 16 eme R-A ( G-I).

  43. guillon dit :

    Merci maître collard de penser aux anciens militaires moi j’ai fait mon service militaire en Allemagne à landau de la 91/10 et franchement ont à l’impression d’avoir étais oublier pourtant j’ai donner 1 an de ma vie

  44. guillon dit :

    91/10 à landau au 5èrcs régiment de commandement et de soutien j’étais à l’escadron de circulation mon lieutenant colonel s’appelait lieutenant colonel godart quelle époque merveilleuse

  45. LAURENCE dit :

    Bonjour, ancien militaire du 2RA à Landau, je sais que ce régiment a été dissout en 1999, mais qu’est devenue cette caserne ? Je n’y suis pas retourné depuis 1987, j’étais du contingent 86/12, y a-t-il un moyen de renouer avec des anciens militaires de cette caserne via internet ?

    • guillon dit :

      Bonjour ecoute sérieusement je pense pas que tu retrouvera des anciens de ta caserne car moi j’ai fait mon service militaire à landau aussi j’étais de la 91/10 au 5èrcs et depuis longtemps je cherches des anciens potes et malheureusement pas moyen d’en retrouver mais garde espoir ont ne sait jamais mais vue que toutes les casernes ont étaient dissoute sa va être dur bonne chance et bon courage

  46. goulette dit :

    Bonjour,
    Concernant la création d’une distinction pour les FFA est légitime à mon avis. Pourquoi ? Il est reconnu et avéré que nous étions en période de guerre froide. Le mot guerre signifie conflit. Non armé d’après la législation. Rappelons nous, anciens des FFA qu’elles étaient nos consignes de sécurité et pourquoi? Nous ne nous avions pas informé des risques d’attentats ? D’attaque éventuelles ou d’enlèvement ? Un exemple, un engagé volontaire, avant la fin de la guerre froide, 3 ans en FFA, une mission de renfort en Outre-mer, très bien noté, titulaire PMT, GES, CME, CTE, BMPE, n’a pas l’honneur de se voir gratifier de la défense national alors que certains camarades, non brevetés, en été honorés. Pourtant, lorsque l’ont fait le calcul de points requis…. Elle est acquise. Certains appelés du contingent ayant servi 12 mois en ont été bénéficiaires. Pas tous, j’ai vu 36 contigents passer. Ou est donc l’ équité là dedans ? La médaille de la défense Nationale a été pour certains obtenu ou pas en fonction du bon vouloir de l’encadrement suivant la « côte d’amour ». Sans tenir compte des états de services et des points acquis. Si vous aviez un différent avec un cadre… Cela soulève un énorme problème de respect des textes. Un jour, un capitaine m’a dit:
    -« la loi est putain que chacun baise à sa façon ».
    Rappelez vous la guerre d’Algérie. Au début ce n’était pas une « guerre », mais une opération de maintien de l’ordre….Aujourd’hui c’est devenue « guerre d’Algérie ».

    • benhoues dit :

      bonjour maître c’est une mission en extérieur pour une guerre , j’ ai étais muté de la caserne du 7eme R.T.A a BONE en ALGÉRIE traversé la mer méditerranéen vers Marseille puis je me trouve au 148 eme BATAILLONS DE TRANSMISSIONS a TRÊVES en ALLEMAGNE J’ai servi vingt huit (28)mois mais jusqu’au ce jour rien n’a était fait

  47. françois dit :

    TRN pour les Forces Françaises en Allemagne
    Les FFA ne sont pas en Allemagne pour rien, elles ne sont pas en vacances. Pas du tout.
    Elles ont une mission, c’est évident. Donc, les FFA sont incontestablement en « Mission extérieure », Sur un Théâtre d’ Opérations Extérieures de fait. Puisqu’à l’étranger. En Allemagne.
    En opération de police ou de maintien de l’ordre ou de sécurité ?
    A noter qu’ avant que l’on emploi le terme de « guerre d’Algérie », on disait opération de police ou de maintien de l’ordre.
    Le contexte:
    A cette époque, nous sommes jusqu’en 1991 en période de « guerre froide ». Notez bien bien le mot « guerre ». Cette expression apparaît dans tout les textes officielles et historiques concernant ce conflit politique.
    Vous remarquerez, dans le texte officiel ci-dessus, du ministre de la défense qu’il est volontairement et exclusivement question de conflit, pas de guerre. En dépit de la dite expression « guerre froide » et en dépit qu’une guerre est un conflit.
    Donc, pour contre dire Mr le ministre de la défense, les FFA sont soit en « opérations extérieures » soit en « mission extérieures ». Je ne sais pas . Que faisions en Allemagne ?
    –  « …ceux qui ont servi pendant au moins 90 jours (3 mois) en opérations ou en mission au coeurs du conflit » ouvre droit à la carte du combattant et donc l’obtention du TRN.
    Pour l’instant, les personnes ayant servi plus de 90 jours au sein des FFA, remplissent les conditions citées dans le texte du ministre, ci-dessus. Car, n’en déplaise à certains, une guerre est un conflit. Armé ou pas. D’ailleurs…
    Qu’est-ce qu’une guerre froide ?
    Cette guerre n’en est pas vraiment une mais correspondrait plutôt un conflit inscrit dans une perspective de long terme, où plusieurs nations (importantes et en paires généralement) se font face et se disputent le marché ou sont prêts à se déclarer la guerre pour des enjeux économiques ou géopolitiques majeurs.
    Ce qui confirme que les FFA était présentes en Allemagne lors d’un conflit.

    Qu’est-ce qu’un conflit armé ? Une guerre ?
    La guerre se définit comme un état de conflit armé entre plusieurs groupes politiques constitués, comme des États, désignés alors comme ennemis ou belligérants.
    Si un état déploie son armée en territoire étranger lors d’un conflit, c’est bien qu’il y a un conflit armé, Non ? Donc, la dite « guerre froide » est bien une guerre ou un « conflit » au choix.Deux expressions qui veulent dire exactement la même chose.
    Pour Gaston Bouthoul : La dernière caractéristique d’une guerre c’est d’être sanglante, car lorsqu’elle ne comporte pas de destruction de vies humaines, elle n’est qu’un conflit ou un échange de menaces.
    Durant cette guerre froide, il y a eu les « années de plomb ». Ce qui contre dit encore une fois le terme de conflit, de Mr Bouthoul.

    LES ANNEES DE PLOMB c’est quoi ?
    Elles se caractérisent par la montée et la présence dans l’ensemble des pays d’Europe de l’Ouest d’un activisme politique violent, pratiquant souvent la lutte armée, tant à l’extrême gauche qu’à l’extrême droite. L’usage courant de l’attentat politique — particulièrement en Italie, en Allemagne en France, mais aussi dans les régimes dictatoriaux (espagnol et grec) — entre alors dans une logique révolutionnaire (communiste ou néofasciste).
    En Allemagne :
    Différents groupes allemands sont actifs pendant la période :
    Revolutionären Zellen, anti-impérialiste, de 1973 à 1951
    Rote Zora, issu des Revolutionären Zellen, féministe, de 1977 à 1952
    Mouvement du 2 juin, de 1971 à 1983
    West Berlin Tupamaros, à l’origine du Mouvement du 2 juin, de 1968 à 1971
    Sozialistisches Patientenkollektiv ou Collectif des patients socialistes, un mouvement antipsychiatrique né en 1970
    Fraction armée rouge, Rote Armee Fraktion, de 1968-70 à 1995

    La Fraction armée rouge (allemand : Rote Armee Fraktion ; également connue sous le sigle RAF)
    est une organisation terroriste allemande d’extrême gauche se présentant comme un mouvement de guérilla urbaine qui opéra en Allemagne fédérale de 1968 à 1998, contribuant au climat de violence sociale et politique de ce que l’on a appelé les « années de plomb ».
    Elle fut également surnommée bande à Baader ou groupe Baader-Meinhof, du nom de ses leaders historiques.
    Après avoir déjà mené quelques actions diverses, Gudrun Ensslin, Andreas Baader, Thorwald Proll et Horst Söhnlein firent exploser le 2 avril 1968 vers minuit des bombes incendiaires artisanales dans des grands magasins de Francfort-sur-le-Main qui causèrent des dégâts évalués à 700 000 DM. À cette époque, la RAF n’employait pas de méthodes violentes envers le peuple. Ce n’est que le jeudi 14 mai 1970, lors de la libération de leur chef Andreas Baader, qui avait été arrêté par hasard par la police alors qu’il essayait de se procurer des armes, qu’un agent de police fut tué. Plusieurs personnalités de haut rang furent assassinées, dont le procureur fédéral Siegfried Buback, exécuté en avril 1977 avec son chauffeur et son garde du corps4.

    À partir de 1972, la RAF dirigea ses attentats à la bombe contre des bâtiments militaires américains et des institutions publiques. Les cinq attaques à la bombe perpétrées en 1972 firent quatre morts et 30 blessés. Le 11 mai 1972, le commando « Petra Schelm » fit exploser une bombe au Terrace Club à Francfort, quartier général de la 5e armée américaine, tuant le Lieutenant américain Paul A. Bloomquist et blessant gravement 13 autres personnes. Les principaux leaders de la première génération de la RAF furent arrêtés en juin 1972 : Baader, Ensslin, Meinhof, Raspe, Meins, et Gerhard Müller.
    La Stasi semble avoir aidé et financé les activités de la Fraction armée rouge. En octobre 1980, la République démocratique d’Allemagne (RDA) accueille sur son territoire huit membres de la RAF en fuite. Parmi eux se trouve Susanne Albrecht, mêlée à l’assassinat de Jürgen Ponto, patron de la Dresdner Bank. Le régime communiste de la RDA leur octroie de nouveaux papiers d’identité. Les anciens terroristes mènent une existence tranquille jusqu’à la réunification allemande5. En 1984, la RAF s’allie au groupe français Action directe dans le cadre de la stratégie d’« unité des révolutionnaires en Europe de l’Ouest ». Elle s’allie ensuite aux Brigades rouges italiennes en 1988, avant de se dissoudre en 1998.

    Attentats, enlèvements, meurtres, assassinats, dans toute l’Allemagne occupée, les garnisons sont alerte permanente. On appelait cela : «Alerte brigades rouges ». Nous avions les photos de certains terroristes et descriptions de véhicules dans les postes de garde avec la procédure à suivre en cas de contact visuel. Faits qui viennent encore une fois, mettre en évidence la contraction de l’interprétation d’un conflit de Mr Bouthoul. (Voir plus haut).
    En résumé pour la remise de la TRN aux anciens des FFA, il n’y a vraiment aucune incompatibilité si ce n’est celle du pouvoir politique.

    Puisque nous les FFA, que nous n’avons pas été déployées, que nous n’avions aucune mission à accomplir, qu’il n’y avait aucun danger, qu’il n’y avait aucun conflit, aucune guerre, qu’il n’y a eu aucun morts (vous direz ça aux familles des victimes des attentats, aux allemands et aux américains). Mais alors, que faisions en Allemagne ? Pourquoi avoir déployé autant d’unités sur le territoire allemand  aussi longtemps?

  48. RICHARD FRANCIS dit :

    Merci maître Collard de penser aux anciens militaires moi j’ai fait mon service militaire en Allemagne à Tubinguen au 5eme régiment de Dragon, de la 71/10 et franchement ont à l’impression d’avoir étés oublie , 1 an de ma vie et pas de permission car habitant a Montpellier, c’etait trop court, une 72 heures.

  49. RICHARD FRANCIS dit :

    Merci maître Collard de penser aux anciens militaires moi j’ai fait mon service militaire en Allemagne à Tubinguen au 5eme régiment de Dragon, de la 71/10 et franchement ont à l’impression d’avoir étés oublie , 1 an de ma vie et pas de permission car habitant a Montpellier, c’etait trop court, une 72 heures.

  50. Christian Lacomère dit :

    Bonjour Gilbert Collard,

    Suis très touché par votre démarche pour la reconnaissance des militaires qui ont servi la France au titre des F.F.A. : un grand merci !

    Je suis un ancien kinésithérapeute de l’hôpital militaire Alain Limouzin de Freiburg im Breisgau puis à Berlin l’hôpital Pasteur.

    La position de l’État est injuste. Il y a eu des morts durant l’époque des F.F.A., y compris en Forêt Noire.

    Il y a eu également de nombreux blessés à la faveur d’opérations dans le cadre de manoeuvres des F.F.A., dont un bon nombre soignés à l’H.A. Limouzin de Fribourg par le regretté Médecin général André LE MER et Professeur agrégé du Val de Grâce qui fût aussi mon maître.

    Il n’y a pas si longtemps, j’ai retrouvé à Paris l’un de mes anciens patients de Limouzin, je l’avais soigné pour un accident de parachute survenu dans le cadre d’une mission.

    Il y a eu aussi quelques débuts d’échauffourées dans les années 68 -69, émanant de jeunes allemands qui ne supportaient plus l’occupation de l’Armée Française.

    Pendant plusieurs semaines les appelés du contingents de Vauban ont été consignés dans leurs unités. Les gardes étaient armées et renforcées.
    Même à l’hôpital, les infirmiers du poste de garde disposaient d’un MAC 50 un peu rouillé, avec des rondes régulières de la prévôté, et la Polizei de Freiburg avaient également établi une protection spécifique autour de notre hôpital militaire.

    La position du ministère est choquante : pourquoi pratiquer cette discrimination à l’encontre des militaires qui ont servi les F.F.A. dans les années 60 à 70, alors que la période de 1981 n’a rien d’exceptionnelle ?

    Surtout quand on constate aujourd’hui la largesse de nos institutions pour décerner des distinctions, parfois même un peu excessives…

    Pourtant une pendante commémorative ne coûterait pas bien chère (10 € ?), en plus … ce sont souvent les copains qui l’offrent !

    Cependant en dépit de tout cela, pour ce qui me concerne, cette période aux FFA a été extraordinaire, merveilleuse ( je me suis marié à Freiburg), et très formatrice au plan médical, du reste comme pour la plupart d’entre nous dans d’autres domaines professionnels.
    Bien respectueusement à vous,
    Christian

  51. Deldicque dit :

    Une Pension ne rêvons pas !

    Une Médaille souvenir même en « chocolat » pour quoi pas ! ?

    En souvenir d’exercices de nuit de jour et disponible 24 heures sur 24 au FFA pendant quelques années

  52. Regis dit :

    Bonjour, Tout d’abord, un grand MERCI à Maitre COLLARD qui se soucie de notre sort et qui se bat pour faire cesser cette injustice de non-reconnaissance des anciens FFA et autres.
    Je me presente : Regis, VSL dans le 42 RI à OFFENBURG de 1985 a 1986.
    Tout comme vous tous, la création d’une distinction pour les FFA est tout-à-fait légitime à mon avis. Qu’il n’en deplaise à certains de nos politiques, la guerre froide a bien eu lieu. Des jeunes francais sont morts en Allemagne, certes, pas d’une balle, mais certains de maladie ou d’accident sur une terre qui n’etait pas la leur. Nos gouvernements successifs avancent des raisons discutables pour ne pas creer d’autres decorations. Ce qui les derange peut-etre le plus pourrait etre qu’un probleme de diplomatie internationale. En effet, ‘guerre froide’ veut bien dire ce que ca veut dire. I n’y a pas de conflit arme, donc pas d’affrontement mais seulement une presence militaire pour dissuader et rappeler que nous sommes prets à intervenir si besoin, pour faire court. Cependant , des militaires, de l’est comme de l’Ouest, etaient bien presents sur un sol etranger (RDA et RFA) pour que ce ‘discours politique’ se fasse entendre. Dans ce cas, et dans un srtrict soucis de diplomatie, peut-etre pourrions-nous (via Maitre COLLARD) plutot demander une medaille OUTRE-TERRE avec agraffes RFA pour respecter une certaine diplomatie. Une idee comme ca en passant. Diplomatie et Reconnaissance de notre presence en Allemagne pendant la dite Guerre froide en meme temps. Bien a vous tous…
    Regis

  53. Johnfox dit :

     » la médaille de la défense nationale avec agrafe « forces françaises en Allemagne », remplacée le 15 novembre 1993 par l’agrafe « forces françaises stationnées en Allemagne », a pu être décernée aux militaires affectés en Allemagne à compter du 1er septembre 1981.  »

    Tres bonne nouvelle ,sauf que je n’étais pas au courant avant d’être tombée par hasard sur cette information
    Je suis du CTG 83/06 j’étais basé a Treves (Trier Allemagne) au 1 er RCS de Castenau

    Et donc quel est la démarche a suivre pour obtenir cette distinction ?

  54. jclaude dit :

    Oui en 1978/1979 je monté la garde avec le PM chargé , Qu’est ce que je faisait la ! Ce n’était pourtant pas la guerre mais quand même !On était armés pour de vrai ! Et rien !on aurais put se faire descendre !

  55. francky dit :

    bonsoir Johnfox,

    si vous n’avez pas obtenu la médaille de la défense nationale avec les deux agrafes (celle de votre arme RCS c’était soit le train ou le matériel) et celle FFA à la fin de votre service national….j’ai bien peur que cela soit râpé pour l’obtenir maintenant. D’Où justement une demande de médaille commémorative pour ceux n’ayant pu obtenir la médaille de la défense nationale (avant 1982) et ceux n’ayant pas obtenu pour diverses raisons en régiment la dite médaille.
    Sur justificatif d’un certificat de position militaire ou de bonne conduite pour tous ceux l’ayant gardé naturellement.
    Mais à ce jour cette question reste lettre morte.
    Par contre de multiples médailles voient le jour en ce moment…….la MSI (médaille de la sécurité intérieure) la médaille sentinelle (pour récompenser les militaires servant pour l’opération sentinelle)….Ceux ayant servi durant la dite « guerre froide » n’ont le droit à rien….Ce n’était pas un conflit. A priori aujourd’hui nous sommes en conflit en France d’où la création des médailles citées plus haut……

  56. J-C Vayssade dit :

    Je découvre seulement maintenant ce site … Merci à Maître Collard d’avoir pensé aux anciens ayant servi en Allemagne . Personnellement j’étais au 11ème régiment de chasseurs , quartier Napoléon à Berlin de décembre 1963 à décembre 1964 , après avoir passé quatre mois de classe< au CIDB à Trèves en tant qu'élève tireur sur AMX13 …

  57. remacle dit :

    bonjour francky

    a qui écrire pour en faire la demande de la médaille nationale moi j’étais a offenburg de la 81/10

  58. francky dit :

    bonjour remacle,

    hélas vous ne pouvez obtenir cette décoration. Vous avez effectué votre service militaire en RFA en 1981. La création de la médaille de la défense nationale date d’avril 1982. Vous n’ avez donc pu obtenir à la fin de votre service militaire cette décoration encore trop récente à cette l’époque. D’où l’argument de voir la création d’une décoration spécifique « guerre froide » pour tous les militaires (appelés et d’active) ayant servi en Allemagne entre 1946 et 1991 et notamment ceux entre 1946 et 1982 qui n’ont rien obtenu puisque la médaille de la défense nationale n’existait pas !!!! Dur à faire comprendre à ceux qui répètent toujours et toujours….que les militaires ayant servi en RFA ont été récompensés par une agrafe spécifique sur la médaille de la défense nationale. Et je ne parle même pas des militaires d’active qui entre temps ont servi en Opex et ne peuvent plus porter l’agrafe FFA puisque le nombre d’agrafe est limité à 3 sur cette médaille.
    Cordialement.

    • MELONI dit :

      Port des agrafes, sur une médaille, 3 agrafes maxi sont autorisées sur une médaille avec cette petite précision… Lorsque plus de 3 agrafes sont attribuées pour une même médaille, sont autorisées le port de 3 agrafes de son choix quelque soit l’ordre d’attribution dans le temps de ces mêmes agrafes.

  59. F.SERRA dit :

    merci maitre d avoir penser à nous j étais à horb am neckar en/ 1963 et 1964 à l âge de 19ans on demande pas d argent mais une simple commémorative et une petite agraphe nous sommes encore des milliers à y penser. bien a vous l » attente fait mourir

  60. paul rabia dit :

    Contingent 77/10 donc octobre 1977 service effectuer au 405eme BCS à tubingen dissous il deviendra le 5eme RCS à landaü à mourir de rire ce qui on fait fait le service militaire à partir de 1982 pourrons fait la demande pour obtenir la médaille de la défense nationale agrafe FFA et ce comme moi qui ont fait le service avant 1982?
    rappelez vous la bande à badeer ulrich manoff les terroristes de l’époque où est l ‘ égalité devant la loi de la part d’un frontiste

  61. Bonjour Mâitre Collard encore une fois, pour moi personnellement , j’ai fait une campagne au mur de BERLIN pas de la tarte avec des risques avec les passages OUEST/EST.de 1963/64 merci à vous de pesez à nous, comme moi je penses également à vous. C’était pour renforcer l’ ALLEMAGNE
    qui se trouve forte maintenant, grâce à nous » une petite médaille ferait plaisir à tous ».merci Mâitre Collard Cordialement

  62. Ranc dit :

    Militaire appelée à Berlin quartier Napoléon 110ème section du génie (2 mois auparavant à Speyer) démobilisé en novembre 1981, des gardes armées à la prison de Spandau, des tours de vérification des véhicules à l’est, des mises en alertes lors des événements en Pologne. Une breloque commémorative ferait plaisir à ces anciens. Pour ma part, je suis depuis tout se temps toujours en relation avec un ancien et toujours camarade depuis maintenant 35 ans.

  63. DENIS gerard dit :

    Bonjour Maitre
    J’ai comme vous effectué mon service militaire à Berlin au 46°régiment d’infanterie classe 65/2c .Je vous remercie de penser à nous les anciens des FFA
    de la démarche que vous avez effectué auprès du ministre de le défense afin d’obtenir un petit quelque chose pour nos bons et loyaux services mais au bout du compte RIEN .En France actuellement on préfere donner des médailles ou des décorations à n’importe qui mais on oublie ceux qui pendant 16 mois ,pendant la guerre froide ,surtout à Berlin ou à tout moment tout pouvait basculer voir éclater lors des passages clandestins Est/ouest (voir patrouille Lubars) on assuré la tranquillité et la paix aux Berlinois.Merçi de penser à nous

  64. Deheegher dit :

    Bonjour j étais au 13 régiment du génie en 86/12.. Trier Allemagne une année ai je le droit a cette médaille ?

    • Meloni dit :

      Oui. Tu peux la demander.

      • benhaoues dit :

        bonjour benhaoues bachir j’ai servi vingt huit de service nationale a trêves en Allemagne durant l’année juillet 1956 jusqu’à novembre 1958 je vous demande a qui j’ai adressé pour obtenir cette médaille

      • benhaoues dit :

        bonjour benhaoues bachir j’ai servi vingt (28) mois de service nationale a trêves en Allemagne durant l’année juillet 1956 jusqu’à novembre 1958 je vous demande a qui j’ai adressé pour obtenir cette médaille

  65. Deheegher dit :

    Bonjour Deheegher olivierj étais au 13 régiment du génie en 86/12.. Trier Allemagne une année ai je le droit a cette médaille ?

  66. francky dit :

    bonsoir Deheegher,

    de quelle médaille parlez-vous ?? Seule la médaille de la défense nationale avec l’agrafe de l’arme d’appartenance et l’agrafe géographique « Forces françaises en Allemagne » est autorisée de port. Si vous ne l’avez pas obtenu à la fin de votre service nationale, je doute fort que vous puissiez l’obtenir maintenant.

  67. SERRE René dit :

    Bonjour Maître COLLARD de penser aux anciens des F.F.A. J’ai servi en Allemagne 1965:1966 au 32 ème Génie à SPIRE. Effectivement il existe une Médaille Commémorative des F.F.A RHIN et DANUBE. Peut_on la porter aux Commémorations car je suis militaire en retraite et porte drapeau. Si ce port de médaille est interdit à gauche, peut-on la porter à droite. Merci de me donner une réponse. Sincères Salutations.

    • francky dit :

      bonjour René,

      je rappelle qu’aucune décoration officielle n’a été créée pour les anciens militaires ayant servi en RFA, d’où la question posée par Maître Collard. Réponse faite à chaque fois :  » il existe une agrafe géographique FFA sur la médaille de la défense nationale », médaille qui n’existait pas en 1965 puisqu’elle fut créée en 1982.  » Les décorations rappelant un théâtre d’opérations sont créées au moment de l’événement ou tout de suite après ». Lorsque rien n’a été créé et c’est notre cas, personne ne veut admettre cette erreur et nous tournons toujours en rond avec cette même réponse. Maintenant diverses associations proposent des médailles associatives rappelant à leurs adhérents ou moyennant un chèque à l’association pour les non adhérents leur séjour en RFA. Mais je rappelle qu’il s’agit de MEDAILLES ASSOCIATIVES qui ne peuvent être portées à côté de médailles officielles.
      Notre pays vient de créer de nombreuses décorations en peu de temps (médaille d’or de la défense nationale avec citation, médaille de la sécurité intérieure, médaille sentinelle-protection du territoire, des sous-mariniers…..) mais on a passé à la trappe la guerre froide.

  68. Becerra Pedro dit :

    bonjour
    je suis un ancien militaire FFA de 1980 à1985 à Saint Wendel au 1er RC

  69. bars dit :

    Bonjour Maître COLLARD et merci de penser à nous ancien FFA . Pour ma part j’ai avancer mon service National .Je suis parti à l’age de
    18 ans et 4 mois pour les FFA au 10eme Régiment du Génie stationner à VIEUX BRISACH classe 73/02 j’y est fait mes classes puis un
    stage de perfectionnement de 2 mois à KAÏSERLAUTERM retour VIEUX BRISACH pour prèparation déménagement du régiment pour
    SPEYER affecter au atelier de l’école des ponts . Tout ça pour aucune reconnaissance merci encore MAITRE

  70. jean pierre brouchican dit :

    oui pourquoi pas aux autres j ai servi au 2e ra a landau en 1966 j espère aussi réparation

  71. David HANSER dit :

    Bonjour Maitre
    J ai été appele sous les drapeaux pour les FFA le 02 fevrier 1988 au 31 janvier 1989 a la 32 eme section d infirmier militaire de Buhl Baden au préalable j ai fait mes classes au 2 eme régiment de cuirassier de Reutlingen pour moi la reconaissance d un ancien FFA par notre gouvernement est en gros identique a la situation sur place quand on trouvais placarder sur les boites de nuit lors de nos quartier libre le samedi soir  » Interdit aux militaires et aux chiens. »

    • Clairbaux dit :

      Bonjour je suis de la 80/02 51 RA withlich. Pas faux pour les panneaux mais en même temps je suis déjà rentré. Dans les cafés avec les panneaux. On m’avait toujours dit que c’était interdit parole des anciens au bleus et moi-même quand je me suis trouvé ancien je suis rentré dans les cafés . Maintenant je me demande si il n’y avait pas une légende instaurer par les anciens pour avoir un bistrot tranquille

  72. schweitzer dit :

    Bonjour, il est vrai qu’une médaille peut récompenser symboliquement le dévouement qu’un français aura donné de son temps,de sa vie familiale, de son argent perdu, de ses sueurs avec risque s ou pas. Classe 61/ 2C , en Mars 62 les laissés pour comptent, les couilles sur les routes du djebel n’ont pas eu de médailles, Qu’est-ce qu’une MÉDAILLE lorsqu’elle est agrafée par un vendu ? ( qui s’en ai mis plein les poches au chaud ? )tout est dans la tête, certain d’avoir rempli son devoir de citoyen me suffisait MAIS ! chacun voit midi à sa porte comme dirait l’autre et je peux comprendre tous les avis des anciens qui ont donné de leur patriotisme et, NON récompensé..Continuez de leur faire penser qu’ils ne sont que des minables… la majorité de ces politicards…ça fait du bien .

  73. Dominique Perry dit :

    dominique, ancien du 2 cuirassiers a Reutligen en 1974 . La guerre froide, les alertes rouges en pleines nuits les manoeuvres inter- alliés. je faisais parti du PDRE du 6 escadron et j’étais gardien de l’AR 24 heures sur 24.A part de tres très bons copains que le temps et la vie m’a fait perdre de vue j’ai perdu un an de ma vie.Je suis aussi passé par la 151 CLRM de Kaiserslautern ou j’ai terminé 1 d’un stage. Résultat ………… Bravo pour votre démarche et si d’aventure des anciens me reconnaissent je serais bien heureux .Merci a vous

    • Ghislain D dit :

      UN GRAND MERCI MAÎTRE
      enfin un élu qui s’intéresse à des militaires qui ont répondu à l’appel sans se dérober.
      De la part d’un appelé qui à servi au 42 RI classe 68 1B, et ce pendant 16 mois en Allemagne.
      Continuez….vous méritez notre respect.

  74. BRODART dit :

    j’ai servi au tchad en 1975 a la suite d’un incident le président de l’époque a donné l’ordre a l’armée Française de quitter le territoire du tchad sous 30jours j’ai participé a la défense et protection de la base aérienne en service j’ai obtenue une lettre de félicitations mon séjour Africain a duré 90 jours
    la carte du combattant ma été refusée

  75. Patrick Varin dit :

    Patrick,
    5ième DB, ancien du 5ième RCS, 3ième escuade / 5ième Escadron de Transport, Quartier Mangin, classe 79/12 Landau in der Pfalz.
    J’ai servi sous LnT Colonels Perrier et successivement Savoye.

    Notre devise « Sans plainte et sans crainte », les diverses opérations « extérieures » nous ont forgés, transformés, fait de nous des « hommes » ou nous ont remis dans le  » droit chemin » pour certains… Pour retourner à une vie civile de bons moutons ensuite!

    Une Médaille, une reconnaissance? Une utopie collective Messieurs…

    Juste cette bouteille à la mer dans l’éventualité où un ancien Camarade de notre Escadron lirait ce message, le Régiment ayant été transféré à Tub’ Tunbingen en 93 regroupé au 501ième et dissout en 99, bien difficile de remonter les archives ou de retrouver des contacts perdus avec le temps, malgré quelques rares retrouvailles sur les périodes réservistes effectuées..

    Mes respects Messieurs.

  76. lherbier didier 20072 dit :

    recherche compagnon photographe pierre lagneau 72/73 46rie

  77. badart jacques dit :

    Maître. Je viens de prendre connaissance de votre intervention tout d’abord, merci Je suis parmi les derniers survivants de la classe 50-2. Affecté au 42 ème régiment de transmissions à Zweibrucken octobre 1950 à mars 1952 en tant que Troupe d’Occupation en Allemagne période passée dans un climat pesant, voir délétère parmi une population vivant dans des conditions précaires, d’où les risques permanents. Il est regrettable de constater que, malgré le service rendu, cette attitude de ne pas reconnaître l’évidence frise le mépris, cette demi campagne reconnue en témoigne, votre intervention à l’Assemblée est louable et merci de votre opiniâtreté à défendre cette cause

  78. Jacomodinero dit :

    9ème Rama à Trêves.
    Soldat de 1er Classe au bout de 2 mois.
    Pilote de Char et Chauffeur VL traducteur et chargé de  » Relation Franco-Allemande »!
    J’ai participé à plein de maneuvre en Allemagne et en France: Suippes, Meuse, Baumholder, Canjuers etc. Chauffeur d’un Colonel de la Légion et d’un Général de l’Etat Major à Canjuers pendant manoeuvre. Déplacement sur toute l’Allemagne!
    J’ai quitté l’Armée comme un voleur. Pas de remerciements pas de distinction.
    La Légion d’Honneur est remise aujourd’hui à n’importe qui! Même des étrangers qui ne vive pas en France, juste par recommandation de qqn qui est le fils ou un ami de qqn.
    En général in suffit d’être sur les Liste d’invités d’un Ambassadeur de France.
    Prochainement j’assiterai à une remise de Médaille de la Légion. Cette personne ne la mérite pas, mais cette personne à des amis ……..

  79. PHILIPPE dit :

    une médaille commémorative ou un insigne portable pour tous les militaires ayant servi en Allemagne entre 1945 à 1991 serait juste et
    récompenserait ainsi toutes les générations ayant servi dans ce pays durant la période dite de la guerre froide.
    16eme RA TRÊVE DE 06/78-06/79

  80. CHUNIAUD JEAN dit :

    S/ officier instructeur en compagnie de combat au trente deux ième régiment du génie de spire en71 grade sergent en procédure depuis 30 ans rédacteur d’un mémoire médical en87 sur les spondyloses . Évincé de l’armée en72 opère en Allemagne par des chirurgiens allemands en1973 revenu au pays en 75 dépôt de pension en 86 expertise frauduleuse réflexion du médecin chef. Je cites pourquoi êtes vous revenu en France ? Vous auriez mieux fait de rester en Allemagne ! Et puis de toute façon vous ne pouvez rien prouver!pas de chance pour lui et son expert j’ai récupéré les radios et le compte rendu opératoire .très explicite et dérangeant

  81. baudoin dit :

    faite comme moi .
    Je suis de la 75.12. service militaire au quartier napoléon au 46 RI a Berlin.
    je viens d’écrire au ministère.
    Pour lui demandait quand une médaille ou un insigne portable pour les militaires ayant servi.
    Prendre 10 minutes pour une petite lettre au MINISTERE a force ils vont bien bouger…………..

    • Clairbaux dit :

      Bonjour moi j’ai écris au ministère et la réponse et non !!!!

      • francky dit :

        Bonjour,
        je pense que des dizaines voir peut-être des centaines de courriers individuels ont été transmis soit au ministère de la défense, soit à la grande chancellerie de la légion d’honneur sans résultat.!!!
        Je pense que trois solutions existent pour tenter d’obtenir satisfaction :
        – Une pétition nationale en espérant recueillir des dizaines de milliers de signatures.
        – Un groupe de travail montant au créneau à l’assemblé nationale.
        – Un pays souverain créant une décoration officielle dont les militaires français pourraient y prétendre.
        Autant dire que ce n’est pas gagné !!!! la guerre froide est terminée en Allemagne depuis 1991.

  82. VANDENBERGHE dit :

    A l heure actuelle ou l on remet des médailles a tout va….a tout le monde et a personne…enfin une personne qui ne nous oublie pas ! Nous les AFFAA . Merci Maitre pour votre soutient.
    Un ancien du 6RD de Saarburg.

  83. deheegher dit :

    j ai servie en Allemagne de 86 a 87 et je n est aucune médaille !!!!!

  84. Vayssade dit :

    Je viens seulement de découvrir ce site, et je remercie Maitre Gilbert Collard d’avoir fait cette démarche auprès des autorités.

    Pour ma part je suis de la 63/2B. Après quatre mois de classes à Trèves en tant que tireur sur AMX13, à la fin du mois de décembre 1963 je suis parti au 11ème régiment de chasseurs à Berlin, où après deux nouveaux mois de classes j’ai été promu brigadier au premier peloton du 2ème escadron commandé par le capitaine De Rohan Chabot. Je suis resté dans ce régiment jusqu’à la fin de mon service militaire c’est à dire fin décembre 1964.

    A l’heure où l’on remet des médailles un peu à n’importe qui, je déplore qu’aucun homme politique ne pense à accorder une médaille ou une quelconque décoration à tous ceux qui ont servi en Allemagne, et principalement ceux qui étaient à Berlin.

  85. Jean-Pierre Percy dit :

    J’ai effectué mes classes au CIT de Horb am Neckar en 1961-1962. A aucun moment, je n’ai ressenti l’existence d’un quelconque danger de conflit avec qui que ce soit, à l’exception toutefois (hélas!) de celui que représentait l’OAS peu avant la fin de la guerre d’Algérie. J’ai alors monté la garde armé d’un PM dont le chargeur rempli de munitions était enfermé dans un sac de toile cousu. De qui la nation avait-elle le plus peur? Bien entendu, dans ces conditions, je ne revendique pour ma part aucune médaille ou témoignage de reconnaissance. J’ai « fait » mon service national. Un point c’est tout!

  86. Reiss. A dit :

    Reiss a 6 décembre 2016 a 14 h30 bonjour Maitre Collard nous attendons juste une petite reconnaissance comme beaucoup d’anciens ayant servi aux FFA j’apporte mon soutien. J’y ai servi 16 mois au 301 GA à Villingen 1A BSS soutien US garde dépot Ogives nucléaire et chauffeur US.
    merci de penser à nous
    répondre

  87. Bousquet Eugène dit :

    Officier des opérations spéciales du Gl Challes et contrôleur de la surveillance extérieure du territoire de 1ère classe de 1958 à 1960 à 20 ans, est-il normal qu’on me refuse toujours de me payer les médailles obtenues, les campagnes doubles et les pensions pour 3 blessures (mais mainenu au combat sous prétexte que 1er CST ne serait pas un grade, que je ne suis pas militaire de carrière alors qu’affecté collectif défense jusqu’à l’âge de 50 ans je n’aurai pas fait de réserve et que le fait d’avoir été réintégré au contrôle des armées à 36 ans serait en fait une erreur. Pour dénoncer ces carences j’ai écrit 2 livres : Mes 24 mois dans un commando dans le sud oranais et Visé par le destin ou les conséquences d’un conflit, parus chez EDILIVRE PARIS.

  88. BATTON GERARD dit :

    Solidaire avec mes camarades des FFA.

  89. BUREAU dit :

    Merci Maître de cette démarche auprès des autorités concernant une reconnaissance des F.F.A. J’ ai moi-même devancé l’appel pour effectuer mon service militaire à VIEUX-BRISACH au 10ème régiment du génie Classe 68 2B pour 15 mois dans cette ville. Encore merci.

  90. Mallet dit :

    Merci Maître de votre implication et de voir un élu se soucier de notre sort, qui se bat pour faire cesser cette injustice de non-reconnaissance des anciens Forces Françaises en Allemagne. J’ai servi 7 mois à Berlin à la caserne Napoléon en Février 1982. A cette époque nous avions des missions très spécifiques telles que la garde au Check Point Charlie (frontière avec la RDA) mais aussi la surveillance de l’aéroport de TEGEL pour tenter de contrer d’éventuels attentats. J’ai également participer à la garde exclusive de Rudolf HEISS à la prison de SPANDAU. Les patrouilles nocturnes près du mur etc etc… Guerre froide ??? mais oui, nous y étions, fallait juste se tenir près de ce mur pour s’apercevoir que ce n’était rien d’autre qu’une guerre d’usure.

  91. Chamayou Jean luc dit :

    Merci maître,je suis de la 71/06 stationné en Allemagne à fortzeim,je cherche des anciens camarades ayant servi comme moi dans le peloton River,servi 1 an.

  92. lefranc dit :

    Bonjour a tous !
    (Les camarades et Moi ) J’ai monté plusieurs nuits la garde de nuit a balle réel ! Si ça c’est pas une situation de guerre ! 2 émé RC Reutlingen 1978

    • CONCI dit :

      Bonjour à tous, je suis de la 90/06 et dans le cadre de la garde avec le GII (la garde de 24h) au 2ème RC, nous avions aussi des balles réelles.

  93. MICHEL dit :

    Merci maitre je suis de la 83/04 villingen 3 ieme GRDB 2 ieme SMR

  94. TESSIER Jean-Jacques dit :

    Mes respects Maitre, djoint au chef
    Je suis un ancien des FFA, engagé volontaire en 1961, CIDB à TRÊVES formation pilote et tireur sur PATTON M47.
    Puis affecté au 12 Rgt de Cuirassiers à TÜBINGEN en mai 1962 instructeur pour les recrues, 1er Escadron, 1er Peloton. Adjoint au chef de peloton jusqu’en 1966. Muté à MOURMELON le GRAND au 18 éme Dragon, retour à la vie civile en aoüt 1967.
    Grades successifs; Brigadier, Maréchal des Logis puis Maréchal des Logis Chef.
    Je suis actuellement partie de l’Amicale des anciens des FFA de la Vendée. Merci pour votre intervention.

  95. Cannonier dit :

    Bonjour, ancien Bg/C du 11e Ra à Offenbourg, l´histoire montre que les anciens sont toujours « loin des yeux, loin du coeur ». Qu’ il s’ agisse des anciens d’Algérie ou d’ Indochine ou des FFA

  96. gitan dit :

    Bonjour, merci pour votre dévouement, mon père a reçu ça médaille d’anciens combattant de la guerre d’Algérie (oui pas évènement, ya u conflits 5 oncles qui on tiré des cartouches pas des cailloux!!) avait un sourires vraiment ils a attendu après plus de 40 ans après la fin de la guerre en 62 alors oui nous simple appelées en FFA on a risqué notre vie on avait des missions top secret a HOF (d’ailleurs comme régan en algerie hof a la frontière tchek n’éxister pas sur la carte)j’ai eu des yeux de soldats soviétiques a quelques mètres de moi, et c’étais pas des balles en plastiques ce jour la dans le chargeur, de toute façon on avait le droit de tirer sans sommation comme eux si il passer la ligne , RFA 88 LANDAU

  97. Collin dit :

    Bonjour , pour ma part j ai passé 16 mois au 34 rab de konstanz ,des missions à stetten et Baden…De nombreuses gardes et peu de permissions.Par la suite je suis resté en Allemagne au service FFA

  98. PRANDI dit :

    Prandi Gerard ECR 253 FRIBURG 70/10
    A quoi bon demander une reconnaissance FFA alors que certain Présidentiables veulent supprimer le 14 juillet Honte à eux et aujourd’hui Forces Françaises en Allemagne est mal vu par certains EUROPEENS
    Merci Maitre pour votre implication et BRAVO
    OH je ne rêve pas de médaille mais fier d’avoir servi la France
    Un NICOIS qui avait froid en FFA

  99. meyer emile dit :

    bonjour j’ai été appelé sous les drapeaux pour les FFA du 5 mars 1965 au 30 juillet 1966 au 351° régiment d’artillerie a speyer un du sud qui avait froid aussi

  100. leblond dit :

    classe 69/1c passer 14 mois a retlingen au 2eme rc (1er mai 69 au 16 juillet 70 ) nous etions souvent en alerte on pouvais pas partir en permission souvent 72 heures trop court pour nous normands , bretons et du sud ouest donc on parter qu’aux 2 perms de détente . ça vaudrait bien une petite reconnaissance non !! et puis on représenter la france .(napoléon diser t’il pas a ses maréchaux = donnez leurs des médailles ça coute pas cher mais ça leur fait plaisir )et puis on batus contre le froid en hivers ha j’étais pilote A MX 13 vtt sanitaire

  101. Autrin dit :

    Suffit pas de donner des leçons de morale, faut aussi être irreprochable, et la LePen ne l’est pas. Occasions manquées face à Fillon, au PS corrompu, aux affaires du nouveau gouvernement, parce que le FN fait pareil.

  102. Maude dit :

    Emprunt patriotiques parce que les banques refuseraient de financer? Mais si cette sotte de LePen faisait en sorte d’avoir plus d’élus; elle n’en serait pas là! C’est son comportement stupide et qui plombe le parti. La façon dont elle sabote toute chance de gagner par ses outrances. Elle était créditée de 28% au premier tour pour finir au plus bas; et au second elle a fait perdre peut-être 10 points!

  103. Ludovic dit :

    Que Phillippot cesse de nous bassiner avec son retour au franc dont personne ne veut à part lui.
    Il suffit juste d’avoir un programme monétaire sous la main pour le cas où l’euro s’effondrerait, et ainsi ne pas être pris au dépourvu. Mais tant que l’euro tient debout, il faut faire avec. Qu’on cesse de faire peur à l’électorat avec ça. Faisons avec l’euro, comme s’il devait durer, point final.

  104. Daniel Streng dit :

    Bonjour,

    Désolé d’émettre un avis contraire à beaucoup ici… La réponse officielle donnée me satisfait. Une médaille ? WTF ?!

    Je me suis toujours demandé pourquoi certains couraient après les médailles comme les chiens après leur queue, et Dieu sait que j’en ai vu des « médaillés » (récipiendaires pompeusement décorés) qui n’avaient rien fait de méritoire lorsque j’étais dans les rangs de la musique militaire du Quartier Napoléon, au 46ème R.I. de Berlin, entre août 1988 et juillet 1989.

    Je suis tout simplement contre les décorations qui dévoient les vraies valeurs de la bravoure et du courage, entre autre, qui, elles (les valeurs) méritent d’être soulignées, contre la « médaillite » aigüe que j’ai trop vue et pour laquelle j’ai trop souvent dû jouer le flonflon. Je suis contre ces petits soldats fiers de leur ferraille mais qui n’ont rien fait de si incroyable. Ils ne sont rien.

    Mais je ne vais pas refuser à ceux qui sont persuadés de leur bravoure l’espoir d’avoir leur poitrail chargé de breloques sans prestige — libre à eux et ils ont leur conscience pour ou contre eux. Personnellement, ce moment de ma vie passé à Berlin entre 1988 et 1989, hormis le fait que j’ai perdu un an à obéir à des cons, m’a fait découvrir une ville magnifique et des ambiances que je ne retrouverai jamais. C’est ÇA , ma médaille à moi, Berlin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *