En moins de deux semaines, deux policiers ont été tués parce qu'ils étaient policiers. Une violence meurtrière qui, au-delà du choc, doit interroger : comment en est-on arrivé là ? Comment une telle haine « anti-flic » a-t-elle pu s'installer, non seulement en France,...