Le « Louise Michel » n’est pas un navire humanitaire, mais une arnaque politique !

Le « Louise Michel » n’est pas un navire humanitaire, mais une arnaque politique !

30 août 2020 | Europe Info France

Après un lancement très médiatique, la réalité vient de souffler l’équipage du « Louise Michel » suite à la mort d’un migrant à son bord. Mais qui sont ces passeurs prêcheurs qui enfreignent les lois en totale liberté et encouragent l’immigration massive en Europe ?

« Louise Michel », faux humanitaires, vrais gauchistes !

Ils ne se cachent même plus. Désormais les activistes qui font débarquer les migrants en Europe assument qu’ils ne sont pas des humanitaires, mais qu’ils sont,  avant tout, des militants politiques. Ils le proclament textuellement ! La capitaine du navire « Louise Michel », la très médiatique et politicienne Pia Klemp, déclare dans une interview au Guardian qu’elle ne voit pas la récupération de migrants « comme une action humanitaire, mais comme faisant partie d’un combat antifasciste ». Voilà, la messe antifasciste est dite, et le diable s’habille en Bon Dieu des pires mauvaises causes.

Toujours dans le Guardian, Lea Reisner, une infirmière du « Louise Michel », explique que le projet est « d’abord anarchiste, puisqu’il entend défendre la convergence des luttes pour la justice sociale, dont les droits des femmes et des LGBTIQ, l’égalité raciale, les droits des migrants, la défense de l’environnement et les droits des animaux ».

Voilà la réalité de ces opérations qui n’ont rien d’humanitaires. La vie des migrants ne devient qu’un instrument de communication politique pour des idéologues qui, bien souvent, mettent en scène et exploitent la misère humaine.

Après tant d’années d’inaction, l’Europe doit désormais réagir et saisir les navires de ces passeurs qui, tout en se présentant comme des héros, poussent les peuples les uns contre les autres.

 

 

Crédit image : Twitter/Louise Michel