Ne nous voilons pas la face !

Ne nous voilons pas la face !

3 juillet 2021 | Europe Info France, Tribunes

Ce mardi soir, l’Assemblée nationale a rejeté un amendement proposé par le MoDem et interdisant tout signe ostentatoire d’appartenance religieuse pour le personnel des bureaux de vote. Un amendement qui fait suite à plusieurs « incidents » lors des dernières élections régionales et départementales, « incidents » qui en disent long sur la situation de notre pays.

Un voile islamique sur les urnes

En Europe, le port de symboles religieux visibles dans l’espace public fait l’objet de différentes législations. Par exemple, en Belgique, une loi du 1er juin 2011 interdit de « se présenter dans les lieux accessibles au public le visage masqué ou dissimulé tout ou partie, de manière telle qu’on ne soit pas identifiable ». L’infraction est punie d’amendes et/ou d’un emprisonnement d’une durée pouvant aller jusqu’à sept jours.

En France, dans le cadre des élections, l’obligation de neutralité religieuse ne concerne que les présidents de bureaux de vote, pas les assesseurs ni les électeurs. Mais face à l’offensive politico-cultuelle à laquelle on assiste, la loi est devenue largement insuffisante.

La situation à laquelle a été confronté Jordan Bardella, contraint de s’abaisser devant une assesseure portant un voile, n’est pas un hasard, et la Macronie a clairement choisi son camp. On aurait pu croire que, l’amendement en question venant d’un parti allié de la majorité, cette dernière aurait fait bloc. Mais non, elle a démontré, une fois de plus, son incohérence et son attachement à l’islamo-gauchisme.

Car oui, Darmanin a beau bomber le torse lorsqu’il prétend faire la guerre au séparatisme islamiste, la réalité est que sa secrétaire d’État, Marlène Schiappa, a félicité « le civisme de la femme voilée » du bureau de vote. Elle n’a d’ailleurs pas hésité à ajouter qu’« avec plus de dames comme elle, la démocratie se porterait mieux. » On aimerait voir sa réaction si un jour un assesseur tenait un bureau de vote avec une soutane et un col romain, ou une chemise brune et une croix celtique ! Irait-elle encore féliciter le « civisme » de cette personne ?

Ne rien lâcher !

La réalité, c’est qu’il y a bien un assaut communautariste auquel il faut résister. L’affaire de Jordan Bardella n’est pas un cas isolé. On pourrait parler de cette présidente de bureau de vote voilée, Rachida Kabbouri, conseillère municipale EELV de Vitry-sur-Seine, qui a déclaré qu’elle portait le voile « comme d’autres couvraient leurs fesses » !

Face à cela, il ne faut rien lâcher ! Il y a à travers le monde suffisamment de femmes qui souffrent et se battent contre cette oppression qu’est le voile pour qu’ici, dans notre pays, on soit absolument intransigeant ! Il faut résister !


Parler Franc

La newsletter de Gilbert Collard