Rambouillet : le terrorisme islamiste ensanglante une nouvelle fois l’Europe

Rambouillet : le terrorisme islamiste ensanglante une nouvelle fois l’Europe

24 avril 2021 | Europe Info France, Tribunes

Stéphanie, agent administratif de police, avait 49 ans et deux enfants. Elle travaillait au commissariat de Rambouillet. Ce vendredi, elle a été tuée, égorgée, par Djamel, un tunisien arrivé en France en 2009. Ce meurtre de sang froid, ce lâche attentat perpétré au cri de « Allah akbar », nous rappelle ce que certains aimeraient bien ne pas voir, comme si ça n’existait pas, comme si on pouvait le nier : l’islamisme radical tue !


Le terrorisme islamiste frappe toute l’Europe


L’Europe entière est touchée par ce terrorisme. On se souvient des attentats les plus meurtriers ou les plus récents : Madrid et Londres au milieu des années 2000, Bruxelles en 2016, la fusillade de Vienne en novembre dernier, … En réalité, il serait trop long de les énumérer tous, mais une grande partie des pays européens ont subi les assauts des fous d’Allah ces dernières années : les Pays-Bas, la Suède, l’Italie, la Bulgarie, le Danemark, la Finlande, l’Irlande, etc.

Mais il faut reconnaître que certains pays attirent d’avantage les terroristes, et la France figure en tête du macabre classement européen du nombre de victimes tuées dans des attentats islamistes.


Rambouillet : un gouvernement en dessous de tout


Bien entendu, on sait à peu près quelle sera la réaction du gouvernement : Macron fera de beaux discours très solennels, jouant tantôt au père de famille, tantôt au général en chef de la République. De son côté, Darmanin fera la tournée des commissariats et des casernes, présentant des mesurettes comme de grandes révolutions sécuritaires. Dupond-Moretti, lui, ira sur toutes les matinales des chaînes de télévision et de radio pour nous expliquer que « la France, ce n’est pas un coupe-gorge »

Pendant ce temps, nos frontières resteront des passoires que tous les terroristes en herbe pourront allègrement franchir. Car oui, Darmanin a beau s’exclamer qu’il n’y a pas de lien entre une certaine immigration et le terrorisme, le tueur de Rambouillet se révèle être un ressortissant tunisien. Arrivé clandestinement en France en 2009, il passera dix ans sans aucun papier ! Dix années pendant lesquelles le futur terroriste aurait dû être expulsé ! Mais non, c’est même tout le contraire qui se passe : en 2019, il obtient une autorisation exceptionnelle de séjour, puis une carte de séjour d’un an en décembre 2020. Il faudra qu’un jour les décisionnaires de cette régularisation soient mis devant leurs responsabilités…

En attendant, le président de la République a déclaré sur Twitter que, face au « terrorisme islamiste, nous ne céderons rien ». Mais quand le gouvernement d’un pays est absolument incapable de protéger ses commissariats, ses écoles, ses églises,… n’a t-il pas déjà cédé sur tout ?

Parler Franc

La newsletter de Gilbert Collard